Gabriela.leuteritz@sophrolution.com

07.69.80.69.73.

Sophrologie

Histoire

Discipline fondée en 1960 par le Professeur CAYCEDO, neuropsychiatre espagnol, la sophrologie est inspirée de méthodes orientales telles que le yoga, le méditation, le zen…, de méthodes occidentales telles que le Jacobson, l’hypnose…, et également d’approches traditionnelles et scientifiques. Elle allie les dimensions physiques et psychologiques, et permet ainsi d’harmoniser l’ensemble des structures de l’être, le corps, le mental et les émotions.

La sophrologie se base sur la sagesse instinctive du corps et sur un travail à partir de la conscience. Le sophrologue guide vers un état entre la veille et le sommeil pour effectuer la séance. Cette zone présente de nombreuses possibilités. La pratique permet de travailler dans cet espace de ressources inexploitées. Dans certaines indications, la sophrologie se pratique en complément d’un suivi médical et ne saurait s’y substituer.

Sophrologie

La Méthode

La sophrologie est une méthode qui combine travail sur la respiration, détente physique et visualisation positive afin d’accéder rapidement à la détente mentale et retrouver un équilibre entre le corps et l’esprit. Elle vous donne des outils pour mieux gérer votre stress et vos émotions, retrouver confiance en soi, vivre en harmonie. Elle permet de vivre un quotidien plus positif, en tirant partie de vos propres ressources.

Grâce à toutes ces techniques, je vous accompagne afin de mieux vivre votre quotidien.

La pratique régulière de la sophrologie vous permet de vous réapproprier votre corps.

La sophrologie se base sur la sagesse instinctive du corps et sur un travail à partir de la conscience. Le sophrologue guide vers un état entre la veille et le sommeil pour effectuer la séance. Cette zone présente de nombreuses possibilités. La pratique permet de travailler dans cet espace de ressources inexploitées. Dans certaines indications, la sophrologie se pratique en complément d’un suivi médical et ne saurait s’y substituer.

Sophrolution

Mon savoir faire

Origine de la sophrologie

Du grec “sôs” (équilibre, harmonie), “phren” (conscience) et “logos” (étude), la sophrologie a été fondée en 1960 par le Dr Alfonso Caycedo. Afin d’aider ses patients à retrouver un équilibre de vie et à mieux gérer leur quotidien, ce psychiatre colombien met au point une nouvelle méthode de relaxation, s’inspirant à la fois de l’hypnose, de la phénoménologie et de techniques orientales comme le yoga ou le zen.

Différents courants de sophrologie se sont depuis développés, mais ils s’appuient toujours sur la respiration, la décontraction musculaire et la visualisation d’images positives.

Principe de la sophrologie

La sophrologie vise à retrouver l’harmonie entre le mental et le physique. Basée sur la respiration et la relaxation, cette méthode naturelle permet de mobiliser ses propres capacités : calme, bien-être, confiance en soi. Elle dynamise de façon positive les qualités, les pensées et les ressources de chacun afin d’aider à mieux utiliser son potentiel.

La sophrologie permet de développer la réalité objective : voir les choses comme elles sont réellement afin d’être plus efficace dans l’action. Elle favorise une meilleure adaptation aux nouvelles conditions de vie en société. L’important est d’être à l’écoute de ses sensations et de ce que renvoie le corps.

La respiration est un des fondements des techniques yogiques dont la sophrologie s’est largement inspirée.

En effet, dès qu’elle est pratiquée de manière consciente, la respiration permet de détendre le diaphragme et l’abdomen, puis par voie réflexe d’apaiser le mental, de se détendre et se calmer.

Respirer permettrait donc de mieux gérer son stress, ses émotions et ainsi mieux faire face aux divers tracas du quotidien.

Pourquoi consulter un sophrologue ?

La sophrologie est particulièrement recommandée pour : 

– accroître sa confiance en soi à l’occasion d’un évènement important : entretiens d’embauche, compétitions sportives, examens, hospitalisation ;

– appréhender et préparer sereinement un accouchement (en complément de l’aide médicale proposée par les sages-femmes) ;

– affronter toutes les problématiques liées au stress : tensions, insomnie, anxiété, état dépressif ;

– améliorer les troubles du sommeil ;

– accepter un problème de santé et l’aborder avec du recul ;

– aider à traverser un changement de situation (deuil, divorce, déménagement).

La sophrologie a des effets thérapeutiques. Elle ne remplace pas une thérapie, mais se pose en complément.

Comment pratique-t-on la sophrologie ?

La sophrologie se pratique lors d’une consultation individuelle ou collective, avec une personne formée et diplômée, le sophrologue.

La première séance permet au praticien d’entendre la demande de la personne et de lui proposer un programme d’accompagnement spécifique.

Au cours des exercices, le sophrologue propose au client des prises de conscience (corporelles, mentales) qui l’amèneront en douceur vers un état naturel de conscience entre la veille et le sommeil, là où pourront se dénouer certaines tensions et s’activer des capacités.

De huit à dix séances peuvent être nécessaires pour intégrer la méthode, la comprendre et l’expérimenter. Le but : rendre la personne autonome afin qu’elle puisse, par la suite, réaliser les exercices seule dans les situations de la vie quotidienne.

Contre-indications à la sophrologie

Il n’existe aucune contre-indication à la pratique de la sophrologie. Cependant, cette méthode de relaxation devra être adaptée en cas de troubles psychiatriques graves et proscrites lors des phases délirantes.

Un enfant peut consulter un sophrologue à partir de six ans dès lors qu’il est en mesure de recevoir et comprendre des informations.

Comment se déroule la première consultation de sophrologie ?

La première séance de sophrologie se décompose en trois temps.

– La personne expose le but de sa démarche, son objectif. Le sophrologue établit l’anamnèse, un véritable état des lieux psychique. Puis, il propose une approche adaptée à la problématique de son client.

– L’individu réalise son premier exercice de sophrologie : il apprend à se relaxer, à apaiser ses tensions et à prendre conscience de son corps.

– Un bilan oral consacré au ressenti de la personne clôture la séance.

Plusieurs techniques sont utilisées par le sophrologue. Chaque séance s’ouvre généralement par des exercices de relaxation dynamique, auxquels succèdent des exercices de respiration profonde et de visualisation positive.

Il est généralement demandé à la personne de s’entraîner en pratiquant chez elle des séances quotidiennes de 10 à 15 minutes, seule ou à l’aide d’un enregistrement réalisé par le sophrologue.

Chaque nouvelle séance permet d’approfondir la méthode de sophrologie et de se l’approprier.

Comment choisir son sophrologue ?

La sophrologie est à ce jour une profession non règlementée, ne bénéficiant pas d’un diplôme d’Etat. Plusieurs écoles et instituts de formation en sophrologie existent, mais ces établissements ne proposent pas le même volume d’heures ni la même pratique.

Pour sélectionner un sophrologue compétent et reconnu par la profession, il est recommandé de choisir son praticien dans l’annuaire de la Société française de sophrologie, l’annuaire du ou encore celui de la Chambre syndicale de la sophrologie.

Durée et prix d’une séance de sophrologie

En moyenne, une séance de sophrologie dure entre 45 minutes et une heure. Le prix moyen est difficile à établir, il dépend de l’endroit où exerce le praticien (en libéral ou dans une structure) et le cadre de la séance (collectif ou individuel).

Il faut compter en moyenne entre 40 et 80 euros pour une séance individuelle, entre 15 et 20 euros pour une séance collective.

La sophrologie n’est pas remboursée par l’Assurance-maladie. Certaines mutuelles offrent une prise en charge forfaitaire, il faut se renseigner auprès de sa mutuelle.

La programmation neuro-linguistique (PNL)  n’est pas une technique de manipulation. Mais un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements. Elle privilégie le comment au pourquoi, propose une grille d’observation pour améliorer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres. Elle permet également de se fixer des objectifs et de les réaliser. C’est une boîte à outils, dont la clé réside dans le langage et l’utilisation que chacun de nous fait de ses cinq sens et de son corps. Son but : permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite.

La PNL a été mise au point en 1972 par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute. Les deux hommes avaient décidé d’étudier les excellents résultats obtenus par certains professionnels de la psychothérapie et de la communication, parmi lesquels Fritz Perls, le fondateur de la gestalt-thérapie, et Milton Erickson, le père de la nouvelle hypnose. Bandler et Grinder résolurent de réunir en une seule méthode les éléments disparates identifiés chez ces as de la communication, afin de définir les termes d’un savoir-faire conduisant à coup sûr au succès. En France, l’enseignement de cette technique s’est surtout développé par le biais de séminaires destinés aux cadres, négociateurs, pédagogues ou thérapeutes, ainsi qu’à tous ceux qui désiraient acquérir des techniques de communication efficaces, applicables dans leur vie quotidienne.

La PNL est particulièrement efficace pour résoudre des problèmes ponctuels : se remettre d’une rupture ou d’un deuil, préparer un examen, résoudre un blocage précis, sortir d’une série d’échecs, prendre la parole en public… Elle permet aussi d’affronter certains problèmes de santé ou de somatisation, les troubles d’une crise d’identité ou encore de se sentir plus à l’aise en société. Ses outils peuvent être utilisés seuls, mais ils sont souvent intégrés dans un processus global choisi par le thérapeute. 

La définition du reiki est « la force de l’esprit » (traduction littérale : « énergie de l’esprit »).


Union de la méditation et de la relaxation par un toucher relaxant sur des points du corps,
elle favorise l’émergence de vos potentiels naturels solutionnant. C’est donc une pratique de
bien-être et de relation d’aide.


Comme toutes les pratiques énergétiques venues d’Orient (Taï-Chi, Qi-Qong, Aïkido, etc), le
reiki permet de savoir gérer ses énergies. Mais ici, la gestion de nos énergies internes
concerne à la fois le corps et l’esprit.


Quand on aide l’autre à libérer ses énergies bloquées, grâce au reiki, ses tensions au niveau
du corps et de l’esprit disparaissent. Et donc ce qui en découlait aussi : douleurs,
somatisation, certaines maladies, pensées parasites, anxiété, angoisse, déprime, burnout…


« Le Reiki est une méthode naturelle d’aide qui ré-harmonise et rééquilibre les centres
d’énergie du corps.
Il agit sur le plan physique, émotionnel et mental.

¨ Le Reiki à une action préventive,
¨ Facilite la concentration,
¨ Réduit le stress, calme et détend profondément,
¨ Soulage les douleurs,
¨ Stimule les processus d’auto-régulation et d’auto-guérison de l’organisme,
¨ Renforce le système immunitaire,
¨ Travaille sur les tensions, les blocages et les déséquilibres physiques,
¨ Elimine les toxines, purifie et fortifie les organes,
¨ Optimise l’efficacité d’un traitement médical,
¨ Participe au bon rééquilibrage du métabolisme du corps humain…


C’est une pratique de prévention de la santé. En effet, il sert à se sentir bien dans sa tête et
dans son corps. Il appartient au champ du bien-être, que l’OMS appelle la santé mentale
positive.


Ainsi, le reiki ne soigne pas des maladies. De même, il n’agit pas sur les cellules ou la
génétique. Il ne règle pas les problèmes d’organes. Il ne dispense pas de soins (reiki).


Le Reiki ne peut en aucun cas remplacer un traitement médical

Sophrolution

Comment ça marche ?

A qui s’adresse la sophrologie ?

Tout le monde peut pratiquer la sophrologie, y compris les enfants (à partir de 5 ans), les femmes enceintes, les personnes malades et les séniors.

La séance dure environ une heure, elle se pratique le plus souvent tous les 7 jours avec une répétition des exercices régulièrement entre chaque consultation par le patient. Un enregistrement audio est fourni après chaque séance.

Trois étapes par séance :

1 / La séance commence par une phase d’accueil et d’écoute sur le ressenti du moment, suivie d’une courte information sur la pratique du jour.

2 / Suit la séance, celle-ci est pratiquée debout et/ou assis, avec différents mouvements plus ou moins énergiques pour la « Relaxation Dynamique », il y a des méthodes de visualisation ainsi que des exercices de respiration. La séance est toujours adaptée à la personne.

3 / Pour terminer, un dialogue libre et sans obligation est proposé en lien avec la séance pour favoriser l’ancrage des perceptions et des sensations.

Cette étape est un espace de liberté très important pour la progression de la méthode.

Il est intéressant de noter par écrit de manière personnelle, ses propres « vécus » ou « vivance ».

Les trois étapes peuvent parfois être reproduites une ou plusieurs autres fois dans une même rencontre : une information, une pratique courte, un échange, une autre information, une autre pratique, un échange…

Le nombre de séance n’est pas prédéfini.

Cela va dépendre de l’objectif thérapeutique, de l’implication de la personne et des besoins de chacun.

Les séances de sophrologie ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Cependant, renseignez-vous auprès de votre mutuelle car de plus en plus commencent à prendre en charge la sophrologie.

Sophrolution

Référence

CHRISTOPHE ANDRÉ

« Lorsque nous aidons nos enfants à vivre plus souvent en pleine conscience, nous les aidons bien au-delà de ce que nous croyons. Car nous les aidons alors à préserver toutes leurs capacités d’humanité. Pratiquer avec eux les exercices décrits dans ce livre, vivre à leurs côtés des moments de pleine conscience, représente sans doute un des plus beaux cadeaux que nous puissions leur faire. Un cadeau dont ils se serviront toute leur vie. »

Sophrolution

Avis clients